LUTTE AVEC FRAPPE : Juan Francisco Espino Dieppa, le lion blanc espagnol… 4 combats, 4 victoires.

SENESPORT.NET, Mamad (USA) Premier européen à avoir intégré la lutte sénégalaise avec frappe, l’espagnol Juan Francisco Espino Dieppa commençait à gravir les échelons.

Après quatre (4) combats avec autant de victoires, le manque de professionnalisme des promoteurs du pays, fait qu’il n’est plus redescendu dans l’arène jusqu’à ce jour.

Qui est Juan ?

Originaire des îles Canaries, Juan est né dans la lutte. Tradition familiale oblige, cet homme de 1m95 pour 145 kg s’entraîne dès son plus jeune âge avec son père à la lutte canarienne, pratique ancestrale sur l’archipel.

Passionné par son sport, Juan est néanmoins déçu par le peu d’engouement qu’il suscite. Il passe six mois au Brésil pour apprendre le Ju jitsu brésilien, puis deux mois en Corée du Sud pour s’entraîner et observer le Ssireum, la lutte coréenne. Il devient champion d’Europe de «grappling» en 2012 à Bruxelles, une forme de lutte très technique. Mais en 2008, il tombe sur des vidéos sénégalaises de lutte et découvre la ferveur du public pour ses lutteurs. Il débarque à Dakar et intègre une «écurie», ou école de lutte, pour apprendre la lutte avec frappe, celle qui fait vibrer les foules du Sénégal.

Juan le «Lion blanc»

Successivement, il bat ses adversaires avec la manière et bénéficie de l’appellation le «Lion Blanc». Premier combat en frappe le 18 mars 2011, il terrasse son adversaire Mbaye Sène (Pikine) avec la manière. Rapide, technique et très physique, le Lion Blanc poursuit son ascension dans l’arène avec 3 autres victoires consécutives. Lors de son dernier combat déroulé en 2013, il n’avait laissé aucune chance à son adversaire Cobra, un Goliath de l’écurie Pikine Mbollo qu’il envoya au sol en quelques secondes de combat.

Victime du manque de professionnalisme des promoteurs

Son combat monté contre Boy Nar n’a pu avoir lieu à cause d’une incompréhension liée à son changement d’écurie. Il avait fraichement rejoint l’école de lutte Balla Gaye. Le promoteur Amadou Badiane lui ficèle un autre combat contre Nar Touré de l’école de lutte Toubabou Dior. Cet autre combat tombe à l’eau. Le Lion Blanc est encore reprogrammé contre Bazooka, un véloce lutteur de Mbour. Mais le promoteur ne put finaliser et concrétiser l’affiche. Encore un autre fiasco.

Depuis 2013, le Lion Blanc n’est plus revenu dans l’arène. 

Koné Mamadou, New Jersey (USA)

Palmarès de Juan

4 combats, 4 victoires

18 mars 2011

Juan (Académie Sport et Terre Tapha Guèye) bat Mbaye Sène (Pikine)

9 juillet 2011

Juan (Balla Gaye) bat Cargo (Ecole Les Tigres)

30 juin 2012

Juan (Individuel) bat Keur Diène (Sine Saloum)

9 mars 2013

Juan (Balla Gaye) bat Cobra (Pikine Mbollo)

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *