BASKET : Abdourahmane Ndiaye Adidas après son limogeage « Que je sois l’entraineur du Sénégal avec 1 franc symbolique, je le ferai »

SENESPORT.NET, FD : Limogé 24h après avoir été reconduit entraineur de l’équipe nationale féminine de basket, Abdourahmane Ndiaye Adidas a donné sa part de vérité sur son limogeage.

Je voudrais rétablir la vérité sur le contrat, ce n’est pas un problème financier mais j’ai entendu des contre-vérités sur ma non reconduction. « Le président de la FSBB m’a remis le contrat le lundi matin, le jour du tirage de l’Afrobasket. Je lui ai dit président, j’ai lu le contrat. Je vais m’entretenir avec mon conseiller juridique et je vous reviens. Je lui ai dit cela la nuit et on s’est mis d’accord pour se reparler le lendemain » explique t-il. Il y’a aussi 3 points qui m’ont choqué sur le contrat. Le premier c’est « l’entraîneur responsable en collaboration avec le directeur technique national du programme de préparation de l’équipe féminine de basket-ball ont la charge des joueuses sélectionnées ». Je me suis dit c’est le contrat de Cheikh Sarr. En plus de cela « L’entraîneur s’abstiendra de faire des déclarations publiques dans la presse qui pourraient ternir l’image de l’Etat du Sénégal, de la fédération et toutes autres entités en charge du basketball sénégalais. » quand j’ai lu cela mon sang a tourné. Parce que j’ai une notion très profonde du patriotisme toute ma vie. J’ai œuvré pour que le sénégalais soit reconnu partout où je suis allé. Que j’ai des obligations de réserve je peux comprendre mais pas cette formule. Concernant le 2e  point sur le système de rémunération, l’ancien coach des lions de dire que je n’ai pas parlé d’argent. « A chaque fois que l’équipe doit partir en compétition on doit renégocier. « Ce n’est pas un problème financier. Quand ils disent que les négociations n’ont pas été concluantes c’est comme si il y’a eu des aspects financiers sur lesquels nous ne sommes pas tombés d’accord. J’ai dit au président de la fédération et le ministre Matar Ba, dans son bureau, que s’ils souhaitaient que je sois le sélectionneur de l’équipe nationale du Sénégal avec 1 franc symbolique je le ferai. Je ne peux pas dire quelque chose de plus important que cela. J’ai travaillé pendant 18 mois au Sénégal sans contrat avec des salaires payables par tranches. Et je rappelle que je suis resté 8 mois sans être payé. Il n’y a pas eu de négociations parce que je n’ai jamais parlé d’argent». Pour le 3e point, c’est qu’il avait prévu que j’entraine l’équipe jusqu’en 2021 et j’ai pensé que je dois avoir un plan programme.  Le contrat est d’une durée de 2 ans avec une rémunération sous forme de pigiste. C’est à dire à chaque fois, au-delà de la coupe du monde, que l’équipe nationale devait participer à des compétitions. Il faudrait s’asseoir à nouveau pour rediscuter encore. Je n’étais pas d’accord. Et cela ne me convenait pas d’être pigiste. Et si je dois avoir un contrat jusqu’en 2021, il me faut un programme de supervision. Ce n’est pas pour avoir des avantages ou détourner quoi que ce soit, j’ai juste demandé les moyens de faire mon job ».

Une situation que tout le monde déplore compte tenu de la manière avec laquelle Abdourahmane Ndiaye a été écarté qui inélégant…

 

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *