ATHLETISME : MARATHON D’OUSSOUYE. La 10ème édition du marathon d’Oussouye a vécu.

SENESPORT.NET, ABN : Oussouye a organisé la 10ème édition de son Marathon avec la participation des enfants et élèves des établissements publics de la localité. Une belle manifestation qui a drainé du beau monde et Oussouye a véritablement réussi son marathon.

Chez les hommes Bertin Tendeng du Casa Sports et Anami Maiza du Togo chez les dames ont été sacrés. Un bilan satisfaisant est tiré par les organisateurs au terme de cette compétition qui prépare le marathon de Dakar. Les enfants ont été les premiers à courir lors de ce marathon. Il s’agit de différents élèves des établissements publics de la localité.

C’est par la suite que les adultes ont pris le relais. Ils ont été plus d’une cinquantaine d’athlètes à prendre part à ce marathon d’Oussouye dans une course âprement disputée. Une course de 10 kilomètres à travers les différentes artères de la ville du roi Sbilumbaye Diédhiou.

Au final, la togolaise Anami Maiza et Bertin Tendeng du Casa Sports ont été les premiers à franchir la ligne d’arrivée. Pour la Togolaise c’est une fierté pour elle de terminer première. « Je suis très heureuse de gagner cette course. Franchement je ne m’attendais pas à cela mais j’ai cru en moi pour franchir la première la ligne d’arrivée. Je remercie vraiment la population de la Casamance qui m’a réservé un très bon accueil. Je ne regrette pas d’être venu ».

Ayant été classé premier chez les hommes, Bertin Tendeng du Casa Sports ne peut cacher sa satisfaction. Pour lui, il fallait gagner pour montrer qu’il s’est bien préparé.

« Je prépare depuis très longtemps ce marathon et malgré que c’était une course difficile j’ai terminé en tête. Je suis très content de cette performance ».

Pour cette 10ème édition du marathon d’Oussouye, c’est un bilan positif que l’organisateur a tiré.

Augustin Diatta l’initiateur du marathon est d’avis que l’organisation est parfaite et que le marathon permet de préparer les jeunes pour qu’ils deviennent des champions.

« Ces jeunes sont l’avenir de l’athlétisme sénégalais et il faut les encadrer pour qu’ils deviennent des champions. Nous sommes contents de voir ces participants motivés qui ont pris part à ce marathon. Vivement la prochaine édition ».

Déjà les meilleurs athlètes vont bénéficier d’un encadrement afin de bien préparer le marathon Eiffage de Dakar prévu au mois d’avril.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *