LUTTE : Le CNG installé et Alioune Sarr rempile pour deux ans encore

SENESPORT.NET, FD : Le ministre des sports Matar Ba a procédé à l’installation du comité national de gestion de lutte, hier, au siège du ministère, et Alioune Sarr a été maintenu à la tête de la structure. 

Le bureau élargi du comité national de gestion de la lutte a été installé hier par le ministre des sports Matar Ba en présence de toutes les parties prenantes, c’est-à-dire, promoteurs lutteurs, anciens lutteurs et les membres du CNG. Pour le ministre Alioune Sarr a été choisi pour diriger le CNG. « Le Cng a été convoqué pour une séance de travail d’abord ensuite on va procéder à l’installation qui est mis sur place par l’arrêté du 25 902 du 26 novembre 2018. Alioune Sarr est le président du CNG et c’est l’état qui l’a choisi pour diriger la structure. C’est une structure d’exception, il faut savoir que la lutte est une famille et que dans toute famille il peut y avoir des incompréhensions, mais nous devons tous avec responsabilité rester sur l’essentiel. L’essentiel aujourd’hui c’est le développement de la lutte, elle ne peut pas se développer sans les amateurs, la lutte n’aura pas lieu s’il n’y a pas de lutteurs, elle ne peut pas y avoir s’il n’y pas de promoteurs. Donc, ces acteurs que j’ai cités c’est pour montrer que chacun en ce qui le concerne est très important dans le dispositif. Nous avons un peu traversé quelques turbulences mais ça rentre dans l’ordre normal des choses et ce qui  a été visé c’est le développement de la lutte ».

Il ajoute que : « Après les concertations nationales sur la lutte et les conclusions tirées de ces travaux, le  nouveau bureau élargi du comité national de gestion de la lutte a été installé, hier par le patron du sport sénégalais Matar Ba. Ainsi ce bureau élargi verra l’arrivée de Mouhamed Ndao Tyson et de Yakhya Diop Yékini et d’autres acteurs de la lutte ».

pour finir le patron du sport sénégalais de dire que « Chaque partie a pris ces responsabilités, et la responsabilité de la mise en place d’une structure d’exception comme le CNG revient à l’état du Sénégal et le ministre des sport que je suis, après consultation, après discussion, après une ouverture que toute le monde a constaté, après les concertations nationales nous sommes parvenus à prendre un arrêté mettant en place un CNG pour deux ans c’est-à-dire jusqu’au 31 octobre 2020 ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *